Défense de la vie privée et de la confidentialité

Défense de la vie privée et de la confidentialité

Rédigé le 27/11/2018


IBM rejoint Apple dans la défense de la vie privée et de la confidentialité

Ginni Rometty, CEO d’IBM, vient de rejoindre un groupe de dirigeants de la Silicon Valley défenseur de la confidentialité des données. Plus précisément, ce dernier s’oppose aux méthodes employées par certaines plateformes Web, comme Google ou Facebook, au sujet de la récupération et du traitement d’informations personnelles. Ce lobby compte d’ailleurs parmi ses membres, un certain Tim Cook.

Et, on sait le CEO d’Apple, fervent défenseur de la vie privée et de la confidentialité des données. Lors de son intervention à Bruxelles, il n’avait pas été franchement tendre avec Facebook (et aussi Google), en insistant notamment sur les préoccupations du public en matière de collecte, de surveillance et de manipulation de données (soit les principes directeurs du RGPD).

Tim Cook ne cesse de rappeler qu’Apple soutient un projet de loi sur la protection de la vie privée de portée générale. Ce dernier reposerait sur quatre corollaires : un ordre public des données (protection minimale), la connaissance et le consentement des intéressés, un droit d’accès et des garanties de sécurité.

Plus largement, cette prise de position intervient dans un contexte particulièrement sensible, une « crise de confiance » entre utilisateurs et sociétés tech qui ne fait pas vraiment bonne presse et un besoin de se démarquer de certaines firmes. Ainsi, Facebook et Google font l’objet d’un examen minutieux de la part des législateurs américains et européens pour violation de la vie privée et ingérence électorale sur leurs plateformes.

Source : Mac4Ever