IA & Alzheimer

Rédigé le 26/03/2019


Une intelligence artificielle d'IBM serait capable de détecter Alzheimer via test sanguin

Un groupe de chercheurs d'IBM aurait réussi à mettre au point une intelligence artificielle capable de détecter Alzheimer dans le sang d'une personne, près d'une dizaine d'années avant même que les symptômes n'apparaissent.

Cette prouesse scientifique pourrait enfin représenter une percée dans la lutte contre Alzheimer, dont les tentatives de remèdes et de préventions poussées n'ont essuyé que des échecs jusqu'à maintenant. Les chercheurs d'IBM auraient ainsi mis au point une intelligence artificielle si puissante qu'elle serait capable de détecter la maladie près de dix ans avant qu'elle n'éclate grâce à un simple test sanguin.

Des peptides à la maladie

En analysant le sang du patient, l'IA d'IBM est capable d'effectuer une analyse exceptionnelle du taux d'amyloïde-bêta, un peptide néfaste pour le système nerveux et généralement associé à Alzheimer. Selon une étude parue en 2017, la concentration d'amyloïde-bêta dans le fluide spinal d'un individu commencerait en effet à changer près de dix ans avant que la maladie n'apparaisse. Une personne faisant face à des pertes cognitives légères et une concentration anormale de peptides aurait 2,5 fois plus de risques de développer Alzheimer.

Un modèle prédictif idéal à la fois économique et simple

Malheureusement, collecter et analyser le fluide spinal d'un individu est aussi onéreux que complexe. L'IA d'IBM tente ainsi de pallier cette contrainte en prédisant la future présence de ce peptide néfaste dans le sang de la manière la plus affinée possible. Cet algorithme prédictif, bien qu'idéal, reste plus que perfectible pour le moment, mais représente un pas de géant dans la détection de pointe de la maladie.

En attendant, en se concentrant sur le fluide spinal actuel d'un patient, la firme affirme qu'elle pourra prédire et prévenir Alzheimer dans près de 77 % des cas. Une méthode certes moins idéale que l'algorithme prédictif poussé, mais qui laissera suffisamment de temps au corps médical pour endiguer la maladie.

Source : Clubic