La retraite progressive : Travailler moins, gagner plus

La retraite progressive : Travailler moins, gagner plus

Rédigé le 11/09/2019


Béatrice, 60 ans, aurait souhaité arrêter de travailler mais n’a pas encore assez de trimestres pour prendre sa retraite.

Son conseiller retraite lui propose de déposer une demande de retraite progressive.

La retraite progressive, qu’est-ce que c’est ?

C’est un dispositif qui permet au salarié de réduire son activité professionnelle tout en bénéficiant d’une partie de sa retraite (base et complémentaire) et en continuant à cotiser pour augmenter son nombre de trimestres et de points.

A quelles conditions ?

 Pour bénéficier de ce dispositif, il faut :

  • avoir au moins 60 ans,
  • totaliser au moins 150 trimestres d'assurance auprès des régimes de retraite de base
  • et travailler à temps partiel chez un ou plusieurs employeurs.

La durée de l'activité ne doit pas être inférieure à 40% ni supérieure à 80% d'un temps complet.

Le montant de la fraction de la retraite progressive est déterminé en fonction de votre temps de travail.

Par exemple, si la durée de travail de Béatrice correspond à 40% de la durée de son emploi à temps plein, le montant de la fraction de sa retraite est de : 100 % - 40% = 60 %

Dans cette situation, les retraites de base et complémentaire sont calculées selon le nombre de trimestres acquis à la date de la retraite progressive.

Ainsi, s’il manque 10 trimestres à Béatrice pour bénéficier alors de la retraite à taux plein, le calcul de ses retraites tiendra compte de ces trimestres manquants.

Un nouveau calcul sera fait lors du départ en retraite définitif pour tenir compte des trimestres et des points supplémentaires acquis pendant la retraite progressive.

Quel avantage ?

Pendant la retraite progressive, le salarié continue à cotiser pour sa retraite. Il obtient des trimestres et des points calculés à partir de votre salaire. Toutefois, comme il s’agit d’un salaire réduit proportionnellement à son temps de travail, il a la possibilité, avec son employeur, de continuer à cotiser comme s’il était à temps plein.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La retraite progressive est possible pour les salariés travaillant déjà à temps partiel. Dans ce cas, il n’y a donc pas forcément réduction du temps de travail.

Source : Agirc Arrco - Les conseils de l'expert

Pour en savoir plus : La retraite en clair et Service public